RPG sur l'univers Star Wars

Star Wars Univers : Price of Liberty
 
AccueilA la Une !CalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un élément perturbateur... [PV Orbi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un élément perturbateur... [PV Orbi]   Dim 29 Nov - 22:15


Je me souviens de celui qui est venu me convaincre que je n'étais pas la seule à posséder le don qui m'habite, et qu'il fallait que je me joigne à lui pour apprendre ce que je m'étais toujours demandée. C'était il y a quelques mois sur Naar Shaada, alors que je vivais comme une ermite, loin des miens, refoulée par une population qui voyait en moi une calamité. Je l'avais ressenti avant même que son pied ne touche le sol de mon monde, et m'étais sentie l'irrésistible curiosité de voir ce qui pouvait perturber le fluide dont je m'entourais en permanence.

Les nombreuses humiliations et tentatives d'agressions que j'avais essuyé depuis toute petite m'avait forgé un caractère de battante et surtout, j'avais appris à contrôler mon pouvoir pour qu'il me protège. Quand je faisais appel à lui, c'était comme si des milliers de créatures prenaient possession de mon corps et de mon esprit. Dans ces moments-là, je savais que rien ni personne ne pouvait m'arrêter. Et je savais aussi qu'il ne valait mieux pas se trouver sur mon chemin car je pouvais être capable de tuer... En proie à une colère que je tentais de maîtriser le reste du temps. L'isolement et la vie simple que je menais était mon équilibre. Mais j'ignorais alors que ma vie allait basculer si radicalement.

Ce jedi se nomme Orbi Tal, et de ce que j'ai cru comprendre, ses condisciples le considèrent comme un sage parmi les sages. Tout ce qui m'importe alors que j'ai décidé de le suivre, c'est d'avoir trouvé enfin quelqu'un pour répondre aux questions que je me pose concernant mon don. Il m'a déjà révélé la nature de ce don, les siens et lui appellent cela : la force. Ce qui avait fini par me convaincre c'est qu'il ressentait lui aussi cette sensation de communion universelle, que je ressens à chaque fois que mon pouvoir se manifeste. Tout ce qui m'entoure, j'en perçois le moindre souffle, le moindre mouvement, même très éloigné.

Il m'a donc amené ici pour m'apprendre ce que je dois encore savoir. Mais je ne suis pas si idiote et je crois savoir la raison de ma venue ici. Ces Jedi veulent avant tout garder un oeil sur moi. Cette "force" me permet de surprendre beaucoup de conversations, sans qu'ils sachent que je les écoute. Je ne sais pas exactement l'expliquer, mais je crois qu'ils ont peur de mon pouvoir.

Dans un premier temps, j'ai cru être la bienvenue ici, mais ma présence n'est finalement que tolérée par la plupart. Des instructions ont même été données aux plus jeunes pour qu'ils évitent au maximum tout contact avec moi. Depuis ce jour, mon esprit est parfaitement hermétique aux intrusions que j'avais commencé à ressentir dès mon arrivée ici. Non, ils n'entreraient pas dans ma tête.

Je porte leur tenue traditionnelle à ma manière, la longue veste beige ouverte sur mes vêtements civils : un pantalon brun moulant et une chemise blanche au col ouvert sur le haut de ma poitrine pour ne pas être gênée dans ma respiration. A cela s'ajoutent mes bottes de cuir de bantha brunes.

Il ne reste que Tal pou m'accorder un peu de son temps. Et justement, ce matin-là, je sens les vibrations de la force converger vers lui. Je me laisse donc tout simplement guider vers la sérénité de celui qui m'a amené ici, et je le trouve, au bout de quelques minutes, dans l'une des hautes tours du temple. Coupée de la force par ma simple volonté, je me glisse dans l'ombre d'un mur et m'appuyant sur la pierre, je l'observe en silence, attendant le moment propice pour briser le silence. Au bout de quelques minutes, sa concentration vacille.

"Vous faites ça souvent ? A quoi cela vous sert-il ?"

Pour moi il n'est rien de plus qu'une autre personne partageant le même don que moi, mais dont le savoir me sera utile. Par contre, je ne me sens ni supérieure, ni inférieure à lui. Aussi j'oublie volontairement de l'appeler maître comme tous les autres jedi. Je décroise mes bras et me décolle du mur pour m'avancer vers lui, un fin sourire posé sur mes lèvres, mon regard profondément rempli de taquinerie. En fait, tout ce que je vois ici m'amuse énormément, mais je ne leur laisse pas le loisir de le découvrir.

"J'aimerais savoir quand vous compter me présenter à votre "conseil" ? J'ai cru comprendre que c'était obligatoire si je dois rester ici..."


Dernière édition par Obdella Dark-Win le Ven 8 Jan - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un élément perturbateur... [PV Orbi]   Mar 22 Déc - 21:38




Cela faisait maintenant un peu plus d'un ans que j'avais rejoins le nouvel Ordre Jedi fondé par Maître Luke Skywalker en tant que Chevalier Jedi. Concernant mon titre de Maître Jedi, cela ne datait que de cinq six mois. On dit que notre destin est tout tracé. Tissu de mensonge. Si vraiment notre destin était déjà tracé, alors je serais à l'heure qu'il est sur ma planète natale, Déralia avec ma famille. Je serais au côté de mon père à apprendre auprès de lui pour que je puisse un jour lui succéder et être à la tête de la famille Tal. Mais cela n'arrivera jamais. Oui toute ma famille est décédé lors de ce scratche qui date déjà de tant d'années. Étant le dernier des Tal, ma famille n'était donc plus. Non, à la place j'étais devenu Maître Jedi, tout l'opposé que ce que le destin me réservait. Notre vie n'est nullement tracé, nous sommes tel un livre dont toutes ses pages sont vierges, et c'est à nous qui revient la tâche de remplir ces pages. Enfin c'est ainsi que je conçois notre existence : nous sommes chacun maître de notre propre destin.

Quoi qu'il en soit depuis ma nomination au titre de Maître Jedi et ma place au sein du Conseil, maître Skywalker m'avait confié diverses missions spéciales, des missions de reconnaissances et d'infiltrations. Des rumeurs mentionnaient le fait que le mal aurait ressuscité de ses cendres. Mais des rumeurs sans preuves restent juste de simples et vulgaires rumeurs. Luke m'avait choisi pour ces missions car j'étais une personne reconnue comme discrète et patiente. Et aussi mon lien avec la force était puissante notamment dans la manière de le dissimuler afin qu'on ne la ressente pas en moi. Et puis on ne m'avait pas encore attribué de padawan, tout bénef pour moi. Durant mon temps libre, je m'abandonne à mon petit hobby le Pazaak. Le Pazaak était un jeu de cartes stratégique qui connut son heure de gloire à l'époque de la Guerre Civile des Jedi et des Guerres Noires il y a de cela plusieurs millénaires. un jeu qui finit par tomber par l'oublie. Enfin par tout à fait, car seul un lieu dans la galaxie exerçait encore ce jeu de carte, le secteur Anoat. Et il y a plusieurs années de cela, mon mentor Maître Waawat Onuumu m'emmena dans ce secteur et nous y avons fait un petit séjour sur la planète Zanox. C'est là-bas que j'ai découvert et apprit ce jeu.

Depuis quelques jours, j'étais disons en congé façon de parler. Je n'avais plus de missions attribuées, pour l'instant, et je comptais bien en profiter. Il m'arrivait de jouer de temps en temps au Pazaak, mais le système d'Anoat était un peu trop éloigné. Mais depuis peu j'avais découvert qu'une cantina sur Nar Shadaa exerçait ce jeu. Bien sûr il ne me fallu pas très longtemps pour trouver ce petit joyaux de cantina. C'est ainsi que j'étais de nouveau parti en direction de cette planète pour me rendre en ce lieu. J'aimerais tellement que ce jeu revienne à la mode. Mais ce n'est pas sous l'apparence d'un Jedi que j'y allais, mais sous l'apparence d'un civil , enfin peut importe. Je m'étais vêtu d'une cape noire et mes deux sabres lasers étaient bien caché et dissimulé. Le transporteur dans lequel je m'étais faufilé venait d'arriver à bon port. Depuis des millénaires cette ville-planète était toujours remplie de monde, surpeuplé. Et aujourd'hui rien n'avait changé. Nar Shaada était toujours connue via la même réputation. Si une personne voulait échapper à un Jedi, un mercenaire, assassin et j'en passe, Nar Shaada était le paradis rêvé.

La première chose que je fis en sortant du transporteur fut de dissimuler mon lien avec la force. On ne sait jamais, beaucoup de rumeurs circulaient en ce moment. Peu de temps après j'étais à la cantina en question en train de jouer au Pazzak. J'adore ce jeu mais j'y jouais aussi pour une autre raison. Même étant un Maître Jedi, cela ne voulait pas dire que j'étais invincible. Si certaines rumeurs étaient vraies, alors j'avais déjà prévu de me faire capturer tôt ou tard. J'avais même prit en compte qu'un adepte quelconque de la force pouvait essayer de pénétrer mon esprit afin d'obtenir tel ou tel renseignement. D'où l'intérêt de sa voir jouer au Pazaat. Sous l'ancienne république beaucoup de Jedi jouaient à ce jeu. Beaucoup ? Tout d'abord la règle du Pazaak est d'arriver au nombre vingt ou du moins s'en approcher au maximum sans dépasser ce score. En occupant son esprit à ce jeu, on empêchait donc quiconque de pénétrer son esprit. Le principe est simple, on envahit son esprit de son jeu de carte et on ne cesse de jouer mentalement, de compter afin d'arriver à 20. On y établit des stratégies etc etc. Voilà quel était mon obstination à jouer régulièrement à ce jeu. Hm en y pensant peut-être devrais-je en faire part à Maître Skywalker. Si notre ordre maîtrisait cette astuce, il serait bien plus difficile d'obtenir des renseignements si l'un d'entre nous devait être capturé ou autre. Je songerais à lui en parler plus tard, si j'y pense.

Plusieurs heures passèrent, et il était temps d'arrêter pour aujourd'hui. Un petit hôtel et on remettra çà demain. Je sortais donc de la cantina pour me diriger vers un hôtel que je connaissais, passant par diverses rues. mais à un moment mes pas s'arrêtèrent, je venais de ressentir un très léger trouble dans la force. Me laissant guider par mon instinct et la force, je vis au loin une jeune femme qui était apparemment originaire de ce trouble. Je mis donc de côté mon hobby et j'avais observé cette jeune femme pendant plusieurs jours, en restant dans l'ombre sans qu'elle ne s'aperçoivent de ma présence. ni une Jedi , ni une Sith, ce qui était une bonne nouvelle. Seulement une adepte qui semblait savoir qu'elle avait un lien avec la force sans pour autant en comprendre le pourquoi du comment. Elle semblait perdue et seule. Je pris en compte que les rumeurs qu'on m'a apporter étaient vrai. par conséquent si je l'avais trouvé, les autres le pourraient aussi. Et apparemment j'étais le premier à la trouver. Quand je la regardais, je me voyais en quelque sorte. Je repensais à moi après ma survie miraculeuse du scratche u vaisseau. Si mon mentor ne m'aurait pas trouvé, qui sait ce que je serais devenu. Cette jeune femme avait besoin, et je serais cette aide. Je fini par sortir de l'ombre me retrouvant en face d'elle. La peur, le doute et la méfiance à mon égard l'habitaient, ce qui était compréhensible. Je me mis à lui sourire, levant ma main. regardant divers objets pesant un certain poids, je fis appel à la force pour les faire léviter. Je lui dis qui j'étais, à quel ordre j'appartenais. Je lui fis aussi comprendre que nous étions pareils. Non pas des Jedi ou des Sith, mais des adeptes de la Force. Lui tendant la main, je lui proposais de me suivre. Pas d'obligation, rien de tout çà. Sa décision serait la sienne. En cas de refus de sa part, j'avais déjà décidé de rester auprès d'elle. La connaissance, l'enseignement, elle aurait toutes les réponses à ses questions. Tels avaient été mes mots. Au final, la jeune femme prénommée Obdella accepta ma requête.

Plusieurs mois s'étaient passées, les quelques membres du Conseil dont Luke étaient tous partis à droite à gauche pour des missions. Je n'avais pas bougé du Temple de Coruscant afin de veiller sur Obdella. Luke m'avait promis qu'à leur retour, ils recevraient la jeune Obdella dans la salle du Conseil. Ce matin là, j'étais en haut de l'une des tours, assis jambes croisés à méditer. Mais ma façon de méditer était différentes des autres. Tout en méditant, je jouais au Pazzak dans mon esprit. Donc tous ceux et celles qui voulaient entrer dedans sans mon autorisation n'y verraient que des chiffres façons de parler. Et de plus via mon mental, je m'étais réfugié dans mon refuge secret. Ce lieu de merveille que j'avais découvert étant gamin quand j'habitais encore à Déralia avec ma famille. Une magnifique grotte dont certaines pierres brillaient comme du cristal. Les rayons diffus du soleil frappaient le lit de la rivière et traversa la cascade pour se refléter dans la caverne, allumant des myriades d'étincelles scintillantes sur ses parois vitreuses. La chute de la cascade étant puissante, la seule entrée et sortie était la crevasse située au fond du lac. Mon refuge secret, un lieu de calme et de quiétude. c'est alors que je sentis la présence de ma petite protégée.

- "Vous faites ça souvent ? A quoi cela vous sert-il ? J'aimerais savoir quand vous compter me présenter à votre "conseil" ? J'ai cru comprendre que c'était obligatoire si je dois rester ici..."

Sortant de ma méditation, je me relevais promptement. Mon regard se dirigea vers Obdella, tout en lui rendant un sourire, mon regard se plongeant dans le sien tout en écoutant ses questions. Si je faisais çà souvent ? Hm peut-être parlait-elle de ces chiffres qui envahissait mon esprit telle une défense.

- "La Pazaak est un jeu de carte remontant à des millénaires, un jeu presque disparu malheureusement. J'occupe mon esprit à ce jeu et ainsi il demeurent tranquille sans quelconques visites non autoriser. Certains nommaient çà une défense mentale de la force. Et pour ton autre question, oui cette entrevue est en effet obligatoire, mais la plupart des membres du Conseil est en mission. Cette entrevue aura lieu à leur retour, retour qui ne devrait plus tarder je pense"

Mon regard se tourna vers la fenêtre, me permettant de scruter l'horizon infinie de Coruscant. Après un certains laps de temps à regarder la vue, mon regard refit face à celui d'Obdella. Lui souriant de nouveau et reprenant la parole.

- "Alors Obdella, comment tu te sens ici ?"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un élément perturbateur... [PV Orbi]   Mar 12 Jan - 14:10

En cours

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un élément perturbateur... [PV Orbi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un élément perturbateur... [PV Orbi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elément Perturbateur
» [Terminé] Flambons-nous dans la mer, pendant que l'ennui n'y est pas...
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Demande d'agrément
» Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG sur l'univers Star Wars  :: RPG - MONDE DU NOYAU :: Coruscant :: Le temple Jedi-
Sauter vers: